l'île et l'oiseau

Publié le par imanita

Je finis la journée, aujourd'hui c'est le 15 jour de ramadan, je n'ai eu ni faim, ni soif ni rien, sauf une angoisse  qui n'a cessé de s'agrandir toute la journée, une angoisse qui me surprend à tous les tournants, elle est là dans tous les coins et recoins de mes pensés, une peur interieure me hante, je sursaute interieurement, l'angoisse est là, oui la fameuse boule dans la gorge, elle m'épie partout, toutes ces reflexions délirantes me tordent l'esprit, toutes les nuances de mon bleu sont d'un bleu identique, toutes les couleurs sont ternes, je tente de les illuminer, un petit coup de soleil, un petit brin de folie pour égayer  les tons, rien n'y fait, je baisse les bras, non je me relève, je suis forte, je me bats, et ça reprend, je cherche terre ferme à mes pattes, je vole, je survole, je voltige, je plane... je plane dans le ciel immense de mes pensées, je suis l'oiseau bleu,  je suis l'oiseau à mille pattes, blessées, affaiblies par les vents par les sables par les sels, je suis le navire qui chavire,  je suis le naufragé, je suis l'écume de l'oubli, je suis l'écume qui luit et reluit qui effleure le naufragé, je suis l'oiseau mélé à l'écume, je suis poussiereux,  je me cherche un asile, une terre, une chaleur une compagnie, je suis l'oiseau brisé qui a dû perdre son nid, je suis l'oiseau naufragé  sur cette île, je suis l'oiseau qui vit, oui il vit, quoique vent l'a malmené quoique tempête l'a chatié ...je suis l'oiseau qui vit, qui respire la vie, sur cette île il y a la vie, je construirai un nouveau nid, je me débarrasserai de mon écume , je me ferai de nouvelles plumes... plus de rivages perdus, plus de deserts inconnus, plus de terres aux creatures farfelues , ...c'est fini, je ferai de cette  île mienne, de ses hotes ma diligence , de sa nature mon esperance...


IB. 

Publié dans imanita

Commenter cet article

mehdi7 27/10/2005 19:12

Merci pour ta plume Imanita... ça me touche ce que tu me dis :-)
Bisoux ma belle ;-)

imanita 25/10/2005 13:30

je veux absolument te dire un truc mehdi je t'adooore! tu me comprends parfaitement tu as saisi le sens propre de mes pensées,j'etais sure que t'etais une personne formidable je l'ai senti à travers tes lignes,là j'en suis convaincue! merci .
je t'offre une plume si tu vois ce que je veux dire!
Amitiés.

mehdi7 25/10/2005 13:12

J'avais lu cette note depuis longtemps mais en la relisant, j'en saisie vraiment toute l'intensité, cette charge émotionnelle qui oscille sans cesse entre désespoir et espoir, entre pensées rêvées et cauchemars...
Quoiqu'elles soient, nos angoisses ne disparaissent que lorsque l'on sait d'où elles viennent, et lorsqu'on leur fait face, en prenant le risque de tout perdre...
(l'important, c'est que moi je me comprenne hihi :-P)
Amitiés ;-)